Jean 3 : 16 

 

Car Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique,

afin que quiconque croit en lui

ne périsse point,

                                                              mais qu'il ait la vie éternelle.

Cette église est la maison du Seigneur mais aussi notre maison et également la vôtre, si vous cherchez Dieu,

si vous voulez reconnaitre Jésus comme votre Sauveur

ou si vous voulez vous engager plus en avant avec notre Seigneur.

 

Si vous désirez plus d'informations, visitez les pages proposées

ou déposez une demande de contact.

100 chemin du Club hippique 46000 Cahors

 

 Gilles Taviaux, 

Tél : 07 82 30 30 87

gilles.taviaux@free.fr

 

 

 

« L’évangile est une puissance de Dieu pour le salut de quiconque croit ». 

• Pourquoi les hommes ont-ils fait de l’Évangile un prétexte de guerre, alors que Christ a dit à ses disciples : « Quand vous entrez dans une maison, dites : Que la paix soit sur cette maison (Luc 10/5) » ? 

• Pourquoi l’Évangile a-t-il engendré un cheminement vers l’orgueil de la vie, alors que Christ a enseigné : « Ce qui est élevé parmi les hommes est en abomination devant Dieu (Luc 16/15) » ? 

• Pourquoi l’Évangile a-t-il été un moyen de gain, puisque Jésus a donné cette consigne à ses disciples : « Vous avez reçu gratuitement, donnez gratuitement (Matthieu 10/8) ». 

• Pourquoi cette rivalité dans la construction des lieux de rassemblement des fidèles : toujours plus haut, plus grand, plus beau ? A quoi bon ces « splendides cathédrales », alors que Paul, s’adressant aux Athéniens leur dit : « Dieu n’habite pas dans des temples faits de main d’homme (Actes 17/24) » ! S’adressant aux Corinthiens, il se fait plus précis : Ne savez-vous pas que vous êtes le temple de Dieu, et que l’esprit de Dieu habite en vous (1 Corinthiens 3/16). 

« L’Évangile est une puissance de Dieu pour le salut de quiconque croit ». 
- Sa raison d’être : Amener les hommes à la foi en Christ 
- Son objectif : Le salut éternel des âmes 
- Son moyen : La puissance de Dieu. 

Certainement, chacun de nous a sa part dans la propagation de cette « bonne nouvelle » ! 
Mettons-nous à l’œuvre, ne tardons pas, les temps sont courts.